lundi 3 février 2014

Houlgate : quelle municipalité élirons nous en 2014 ?


A l’approche des élections municipales la fièvre électorale saisit les électeurs, les élus sortants et les candidats potentiels. Dans la rue, dans les chaumières, dans les estaminets les discussions vont bon train et s’enveniment parfois. Les questions fusent : Qui se représente pour un nouveau mandat ? Quels sont les nouveaux candidats ? Quel est le bilan de la municipalité sortante ? Quels sont les hommes et les femmes, dignes de notre confiance, auxquels et auxquelles nous pouvons confier les clés de la cité durant les six années à venir ?
A Houlgate le “suspense” est Hitchcockien car Jean-Claude Pupin, maire sortant, n’a pas dévoilé clairement ses intentions lors de la cérémonie des vœux du 10 Janvier 2014. Une phrase prononcée  dans  son allocution : “ il ne s’agit pas de conquérir un pouvoir , mais de remplir un service “ semble avoir été adressée à certains candidats  qui furent ses colistiers en 2008 et dont les motivations ne sont pas particulièrement altruistes.
Les motivations qui incitent des hommes et des femmes à présenter leur candidature à des élections démocratiques sont diverses. L’altruisme en premier lieu, le désir de faire quelque chose d’utile pour la société mais aussi le besoin d’être reconnu, d’être distingué au sein de cette société. Le désir de conquérir du pouvoir pour se croire puissant ou bien ,ce qui est plus grave,pour obtenir des avantages matériels. Malheureusement la motivation altruiste n’est jamais seule. L’homme étant infiniment complexe ses actes sont guidés par une multitude de besoins et de désirs. Dès lors il est relativement difficile de déceler les bons candidats et candidates pour représenter tous les citoyens de la cité.
“ La démocratie étant le pire des régimes à part les autres” (W.Churchill) il est nécessaire que des candidatures surgissent.  Il appartient aux citoyens électeurs d’avoir le discernement permettant d’éliminer les arrivistes, les affairistes , les fats, les cumulards.
Lors des élections de 2008 la liste conduite par Jean-Claude Pupin était présentée aux Houlgatais comme un rassemblement d’hommes et de femmes apolitiques , sans idéologie désirant œuvrer pour le bien de la commune. Enorme hypocrisie ! Il est impossible, hélas , de faire fonctionner ensemble, dans la durée, des êtres dont les valeurs sont antinomiques. Les six années écoulées, durant lesquelles le Maire sortant a du subir cette réalité, prouvent que les alliances de circonstance sont néfastes.
En se retirant de la gestion communale Jean-Claude Pupin laisse le champ libre à des candidats moins altruistes que lui, à des individus avides de pouvoir , de notoriété et  de biens matériels. L’accumulation de postes électifs aux frais des citoyens est un motivation forte pour certains candidats.Ceux dont la devise est “ Toujours Plus “. Sachons les déceler et les exclure par nos bulletins de vote.



7 commentaires:

rony a dit…

Inutile de tourner autour du pot. A en croire les échos de campagne du Pays d'Auge, c'est M. COLIN qui briguerait la succession du maire actuel. Or il ne saurait être question - pour le mouvement qui m'est cher...- qu'un même édile cumule la vice-présidence du Conseil général (jusqu'en 2016 si la rumeur d'un report des élections départementales se confirme !), la présidence de la communauté de communes et la mairie d'Houlgate.

Anonyme a dit…

Les houlgatais auront les élus qu'ils meritent...prolonger, poursuivre la facilité de critiquer, plutôt que de s'engager.
Le rôle de spectateur mécontent semble convenir, quoiqu'il arrive....

lukacs ludovic a dit…

Monsieur Romano
votre calcul est pour deux listes en cas de 3 listes pour le premier tour comment cela se passe ?

Marcel Romano ( äge:82 ans) a dit…

Réponse à Ludovic
Je vais publier dans les prochains jours un exemple de répartition des voix pour répondre à votre question légitime.

Marcel Romano ( äge:82 ans) a dit…

Réponse à Anonyme
Ecrire dans ce blog sous le couvert de l'anonymat n'est pas un exemple d'engagement et de courage. Si je ne présente pas ma candidature aux élections municipales à 82 ans passés c'est par décence. A mon âge, avec une énergie déclinante je ne veux pas risquer d'aller dormir dans les réunions du conseil municipal à l'instar de certains Sénateurs séniles. Comme citoyen expérimenté et éclairé je compte encore intervenir dans la vie sociale au grand jour dans un esprit démocratique, en acceptant la controverse. L'anonymat, la dissimulation, l'hypocrisie m'est insupportable et je n'ai aucun respect pour ceux qui se comportent ainsi.

Scauri Christian a dit…

Si je me souviens de mes anciens cours de législation au CREPS par un de mes anciens professeurs, qui nous enseigner la primauté de l’intérêt général sur l'intérêt particulier, et de fait vous avez encore raison de dénoncer le mélange entre intérêt particulier ou personnel, et cumul de mandats électifs, clientélisme..
Dans notre société il deviens urgent de rétablir l'engagement désintéressé.....

rony a dit…

M. ROMANO est excusé d'avance de ne pas se présenter 'intuitu personae' aux élections, surtout s'il a des problèmes de santé grave dont il nous a fait part l'an dernier. Par contre, il pourra sans doute éclairer nos lanternes puisqu'à part la liste "COLIN", une liste "MOISSON" au grand complet vient d'être présentée à la presse, que Mme BARATIN avait aussi annoncé sa candidature et qu'un "projet citoyen" animé par un salarié du CSN et 2 "jeunes" a commencé à faire parler de lui :-)

René Moine